Inspirateur de destin

Les livres ayant inspiré Emmanuel Macron

Emmanuel Macron est un homme brillant et cultivé qui a été influencé par nombre de ses lectures, que ce soit dans sa période étudiante, quand il travaillait dans le privé ou bien lors du début de sa carrière politique. Emmanuel Macron estime que la lecture offre « des espaces de respiration », explique-t-il à l’hebdomadaire Le 1. Il a une préférence pour la philosophie et la poésie.

Le programme du candidat Macron est inspiré par Paul Ricœur, mais également par deux autres philosophes, John Rawls (1921-2002) et Amartya Sen (né en 1933). Le premier est considéré comme le plus important philosophe politique du XXe siècle, le second a reçu le Prix Nobel d’’Économie en 1998.

Selon Emmanuel Macron lui-même ou bien ses proches, voici une liste non exhaustive des ouvrages qui ont inspiré sa personnalité, sa vision politique et influencé son destin:

 

1- Fureur et Mystère de René Char

Dans une interview au JDD, Emmanuel Macron répond qu’il lui est difficile de donner un auteur ou un livre préféré. Il cite tout de même ce recueil du poète René Char.

Emmanuel Macron a repris un passage des « Feuillets d’Hypnos » lors de son meeting du 4 février à Lyon rappelle le quotidien Ouest-France.

Ses anciens camarades en prépa littéraire, rencontrés par Le Parisien en 2015, citent également Francis Ponge, Julien Gracq ou Philippe Jaccottet, comme les auteurs préférés de l’élève à l’époque.

 

 

 

2- Philosophie, éthique et politique, de Paul Ricœur

Paul Ricœur est l’un des maîtres à penser d’Emmanuel Macron. Il dit de lui qu’il l’a « rééduqué sur le plan philosophique« .

En tant qu’assistant éditorial, Emmanuel Macron aida le philosophe français pour l’écriture de son ouvrage « La mémoire, l’histoire, l’oubli » (Seuil, 2002), précise le magazine Rolling Stone.

Il dit apprécier également Kant, Aristote et Descartes et son ancien professeur Etienne Balibar.

 

 

3- Le Prince, de Nicholas Machiavel

Titulaire d’un DEA de philosophie à l’université de Nanterre, Emmanuel Macron a consacré ses mémoires à Hegel et Machiavel.

Résumé de la Fnac: « Comme il serait louable chez un prince de tenir sa parole et de vivre avec droiture et non avec ruse… »

Même si son amour de la patrie ne fait aucun doute, Machiavel brosse le portrait d’une Italie en proie aux complots de toutes sortes. La politique est d’ailleurs, selon lui, un jeu où s’affrontent les passions et les intérêts.

 

 

 

4- Hernani, de Victor Hugo

Le journal Le Monde raconte que Sophie et Marc Ferracci, amis proches d’Emmanuel Macron depuis 15 ans — et respectivement chef de cabinet de campagne et conseiller économique de l’ex-candidat — lui ont offert une édition rare de cet ouvrage.

En imposant Hernani, chef-d’oeuvre du drame romantique, à la Comédie-Française, temple du classicisme, Victor Hugo fut à l’origine de l’une des plus célèbres batailles de l’histoire littéraire. « Tissu d’extravagances », fruit d’un « esprit humain affranchi de toute règle et de toute bienséance » selon la censure. Hernani marquait l’avènement d’un théâtre mariant le sublime au trivial et investi par le lyrisme, l’épique et la politique. Drame historique retraçant l’accession à l’Empire de Charles Quint, comédie d’intrigue mettant en scène un roi, un vieillard et un bandit épris de la même femme, tragédie héroïque sous-tendue par la loi de l’honneur aristocratique, Hernani incarne le mélange des genres. Consacrant le triomphe de l’avant-garde artistique, la création de cette pièce flamboyante, au printemps 1830, entérinait la révolution française du goût.

 

 

 

 

5- Si la gauche savait, entretiens de Michel Rocard avec Georges-Marc Benamou.

Dans une interview accordée à BFMTV, le 11 avril dernier, le site actualitte remarque qu’Emmanuel Macron pose devant une bibliothèque regorgeant de livres dont cet ouvrage politique.

Présentation de l’éditeur: « Michel Rocard, l’homme du « parler vrai », se livre pour la première fois. Celui qui, durant trente ans, fut un mythe dans le pays, l’espérance rénovatrice à gauche, avant de devenir le « battu » de Mitterrand, a décidé de tenir parole. »

 

 

6- Les Mémoires du Général de Gaulle

C’est l’un des 3 ouvrages qu’Emmanuel Macron a choisi de faire apparaître sur son portrait officiel en tant que Président de la république française.

Selon les éditions La Pléiades :

« Les Mémoires des hommes d’État sont souvent des témoignages précieux, des récits estimables, des instruments utiles à qui veut connaître une époque. Les Mémoires du général de Gaulle sont tout autre chose. Pour la première fois depuis César et ses Commentaires, un homme a fait l’Histoire, l’a écrite, et dans l’une et l’autre entreprises a atteint les sommets. On sait que le destin de Charles de Gaulle fut exceptionnel. Mais rien n’aurait été possible si l’écrivain de Gaulle n’avait pas eu l’extraordinaire maîtrise des idées et des mots dont témoignent ses Mémoires de guerre et ses Mémoires d’espoir, ici réunis en un seul volume (et enrichis de passages inédits tirés des manuscrits autographes).
En écrivant ces livres, le Général a apporté sa pierre à l’édification de sa propre statue. Trente ans après sa mort, la statue reçoit les hommages de tous, et les Mémoires, devenus classiques, peuvent se lire comme on lit les épopées de héros lointains. Ici et là, la donnée est simple : un homme est seul face au destin dont il triomphe, provisoirement. Thème inusable. Encore fallait-il l’orchestrer : sans Homère, pas d’Ulysse. De Gaulle fut à la fois le poète et le héros, l’auteur et l’acteur – non pas le dernier grand écrivain français, mais peut-être le dernier grand écrivain de la France. »

 

 

 

7- Les Nourritures terrestres d’André Gide

C’est l’un des 3 ouvrages qu’Emmanuel Macron a choisi de faire apparaître sur son portrait officiel en tant que Président de la république française.

Commentaire du site Amazon.fr : « André Gide, exalté, sensuel, lyrique. Les Nourritures Terrestres, oeuvre de jeunesse, est un hymne panthéiste. Il célèbre la vie, la nature, le désir.

Sa composition est kaléidoscopique. Les genres y sont mêlés : notes de voyages, fragments de journal intime, rondes et ballades, dictionnaire poétique, dialogues fictionnels. Toutes les formes d’écriture sont convoquées pour dire l’ardeur avec laquelle Gide tente d’exister. Il invite le lecteur à éduquer sa sensibilité : tendre vers une acuité de l’instant, du mouvement, du dénuement. Vers l’amour, libéré de ses contraintes morales ou religieuses.

Gide rend hommage à la Création toute entière et prône une vie nomade, sans attaches. Son style est à l’images de ses intuitions : libre, sauvage et intensément poétique. »

 

8- Le rouge et le noir de Henri Beyle alias Stendhal

C’est l’un des 3 ouvrages qu’Emmanuel Macron a choisi de faire apparaître sur son portrait officiel en tant que Président de la république française.

Stendhal montre dans ce roman les rouages existant à l’époque dans les milieux de pouvoir, en Province et à Paris.
Il dénonce également les folles ambitions et l’hypocrisie pour profiter du jeu de ces relations de certains qui avaient été stimulées par la réussite de Bonaparte quelques années plus tôt. Il développe avec beaucoup de rebondissements l’instabilité des passions amoureuses et orgueilleuses, tout cela dans un style sobre, avec des phrases courtes, sans fioritures. Bien que le cadre soit réaliste, ses trois personnages principaux sont des modèles de tragédie antique, colorés de romantisme exacerbé.

… Un grand classique de la littérature française.

 

9- « Réformez! par le dialogue et la confiance« , de Jean-Paul Bailly

Ce livre de Jean-Paul Bailly a été ni plus ni moins préfacé par Emmanuel Macron alors qu’il était Ministre de l’économie.

« Les Français ne sont pas hostiles aux réformes. Jean-Paul Bailly en témoigne dans ce livre. Successivement président de la RATP et de la Poste, ce patron apprécié, respecté par tous, a profondément modernisé ces deux entreprises publiques sans heurts et sans conflits majeurs. Il explique ici les obstacles qu’il a rencontrés, sa démarche pour les surmonter par le dialogue et la confiance. De son expérience, il tire des enseignements, des méthodes qui peuvent servir à tous les chefs d’entreprise mais aussi aux responsables politiques, à l’Etat, à la France. »

 

10- « L’Etat en mode Start-Up« , de Yann Algan et Thomas Cazenave

Livre préfacé par Emmanuel Macron. L’Etat en mode start -up motre la vision d’une action publique « augmentée » par l’innovation technologique et sociale. S’appuyant sur les outils du numérique et sur une responsabilisation plus forte des acteurs de terrain, cette nouvelle vision de l’Etat prône le passage de l’intelligence individuelle à l’intelligence collective, de l’action à la co-construction, de l’Etat hiérarchique à l’Etat agile. L’action publique se réinvente ainsi au quotidien. Peu à peu se dessine ainsi un nouvel âge de l’action publique via le numérique et l’état d’esprit des Start-Up.