Prix Medicis

Prix Medicis

Le prix Médicis est un prix littéraire français fondé par Gala Barbisan et Jean-Pierre Giraudoux le 1er avril 1958 afin de couronner un roman, un récit, un recueil de nouvelles dont l’auteur débute ou n’a pas encore une notoriété correspondant à son talent. Il était auparavant attribué en même temps que le prix Femina à l’hôtel de Crillon, mais est maintenant décerné deux jours plus tard au restaurant La Méditerranée situé place de l’Odéon à Paris.

En plus du prix Médicis, le prix Médicis étranger est attribué depuis 1970, et le prix Médicis essai depuis 1985.

Voici la liste des lauréats du Prix Medicis depuis sa création :

1958 – La Mise en scène de Claude Ollier.
1959 – Le Dîner en ville de Claude Mauriac.
1960 – John Perkins : suivi d’un scrupule de Henri Thomas.
1961 – Le Parc de Philippe Sollers.
1962 – Derrière la baignoire de Colette Audry.
1963 – Un chat qui aboie de Gérard Jarlot.
1964 – L’Opoponax de Monique Wittig.
1965 – La Rhubarbe de René-Victor Pilhes.
1966 – Une saison dans la vie d’Emmanuel de Marie-Claire Blais.
1967 – Histoire de Claude Simon.
1968 – Le Mendiant de Jérusalem de Elie Wiesel.
1969 – Dedans de Hélène Cixous.
1970 – Sélinonte ou la Chambre impériale de Camille Bourniquel.
1971 – L’Irrévolution de Pascal Lainé.
1972 – Le Tiers des étoiles de Maurice Clavel.
1973 – Paysage de fantaisie de Tony Duvert.
1974 – Porporino ou les Mystères de Naples de Dominique Fernandez.
1975 – Le Voyage à Naucratis de Jacques Almira.
1976 – Les États du désert de Marc Cholodenko.
1977 – L’Autre Amour de Michel Butel.
1978 – La Vie mode d’emploi de Georges Perec.
1979 – La Nuit zoologique de Claude Durand.
1980 – Cabinet-portrait de Jean-Luc Benoziglio.
1981 – L’Enfant d’Édouard de François-Olivier Rousseau.
1982 – L’Enfer et Cie de Jean-François Josselin.
1983 – Cherokee de Jean Echenoz.
1984 – Le Diable en tête de Bernard-Henri Lévy.
1985 – Naissance d’une passion de Michel Braudeau.
1986 – Les Funérailles de la Sardine de Pierre Combescot.
1987 – Les Éblouissements de Pierre Mertens.
1988 – La Porte du fond de Christiane Rochefort.
1989 – Le Livre brisé de Serge Doubrovsky.
1990 – Les Quartiers d’hiver de Jean-Noël Pancrazi.
1991 – La Dérive des sentiments de Yves Simon.
1992 – Tlacuilo de Michel Rio.
1993 – Sa femme de Emmanuèle Bernheim.
1994 – Immobile dans le courant du fleuve de Yves Berger.
1995 – La Langue maternelle de Vassilis Alexakis. (ex-æquo)
1995 – Le Testament français de Andreï Makine. (ex-æquo)
1996 – Orlanda de Jacqueline Harpman. (ex-æquo)
1996 – L’Organisation de Jean Rolin. (ex-æquo)
1997 – Les Sept Noms du peintre de Philippe Le Guillou.
1998 – Le Loup mongol de Homéric.
1999 – Mon grand appartement de Christian Oster.
2000 – Diabolus in musica de Yann Apperry.
2001 – Le Voyage en France de Benoît Duteurtre.
2002 – Pas un jour de Anne F. Garréta.
2003 – Quatre soldats de Hubert Mingarelli.
2004 – La Reine du silence de Marie Nimier.
2005 – Fuir de Jean-Philippe Toussaint.
2006 – Une promesse de Sorj Chalandon.
2007 – La Stratégie des antilopes de Jean Hatzfeld.
2008 – Là où les tigres sont chez eux de Jean-Marie Blas de Roblès.
2009 – L’Énigme du retour de Dany Laferrière.
2010 – Naissance d’un pont de Maylis de Kerangal.
2011 – Ce qu’aimer veut dire de Mathieu Lindon.
2012 – Féerie générale de Emmanuelle Pireyre.
2013 – Il faut beaucoup aimer les hommes de Marie Darrieussecq.
2014 – Terminus radieux de Antoine Volodine.
2015 – Titus n’aimait pas Bérénice de Nathalie Azoulai.
2016 – Laëtitia ou la Fin des hommes de Ivan Jablonka.